Pierre BERTHET

Accueil du site > français > Galileo

Galileo

« La nature est un livre qu’on peut lire, mais il est écrit dans le langage des mathématiques » Galileo Galilei « Le jour où Galilée découvrit la loi du pendule, je suis sur qu’il a eut l’impression de lire le livre de la nature, et quand je joue mes pendules, j’ai parfois la même impression. Je ne peux pas contrôler leurs mouvements, je ne puis que suivre leur rythme, leur rythme naturel. La loi du pendule n’est qu’une des lois naturelles parmi les milliers qui contrôlent le monde où nous vivons, sans compter toutes celles qu’on n’a pas encore découvertes, mais c’en est une qui peut être vue et entendue assez aisément, et souvent le public témoin d’une performance de ’’Galileo’’ sent qu’il n’est pas seulement en train d’écouter de la musique, mais qu’il est aussi occupé à lire une page du livre de la nature. » Tom Johnson

’’Galileo’’ est une composition basées sur les balancements de 5 pendules. Elle se joue sur un instrument constitué de 5 cornières en laiton pendues à des cordes. La plus longue mesure 260 cm de long. Les longueurs des cordes des 4 autres pendules doivent être calculées suivant une formule découverte par Galileo Galilei il y a +- 500 ans suivant laquelle le rapport de longueur entre 2 pendules correspond à la racine carrée de leur rapport périodique. On calculera les longueurs de manière à ce que les cycles des 4 pendules soient en rapport respectif de 2 pour 1 ; 3 pour 2 ; 4 pour 3 et 5 pour 4 avec le plus lent. Une série de courtes compositions nous permet d’entendre/voir les différentes combinaisons de tempi.

Le cadre métallique auquel sont suspendus les 5 pendules est une barre montant en diagonal à partir du sol jusqu’à un point fixe à 4, 40m de haut, la hauteur minimum du lieu de performance doit donc être de 4,50 m :

Temps d’installation et de répétition dans le lieu : 2 jours Durée : +/-40mn Démontage : +/- 1 heure

Pas d’amplification.

Possible en plein air.

Durant l’hiver 2009-2010, j’ai reçu un coup de téléphone du compositeur minimaliste Tom Johnson dont j’admire le travail depuis mon adolescence. il m’a proposé de prendre sa relève concernant l’exécution de sa pièce "Galileo", une composition de +-40 minutes pour 5 pendules sonores justement proportionnés. J’étais honoré et ravi. J’ai pris le train pour Paris où il habite, il m’a initié aux principes de base puis j’ai ramené Galileo à la maison (c’est aussi le nom de l’instrument conçu par T.J. pour jouer sa pièce). après l’avoir étudiée pendant quelque mois, je l’ai jouée pour les 70 ans du compositeur à Amsterdam. Ensuite, je l’ai jouée parfois, par-ci par-là à Metz, Bruxelles, Paris, Montpellier, Liège, à Castellon(E), à Besançon, à Vauvert etc.

J’espère encore jouer souvent Galileo. Commentaire

ici : un extrait-vidéo d’une performance




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette